Find PO&SIE on FacebookPO&SIE RSS feed

Robert Davreu par Michel Deguy

Décembre, 2013

 

     Robert Davreu est mort le 25 novembre. Poète essentiel et secret, traducteur de Sophocle, de Keats et récemment de l’épopée crétoise de l’ « Erotocritos », enseignant à l’Université de Paris 8, et passeur de poésie, aussi rigoureux que doux, aux écoliers, Robert fut dès sa fondation en 1977 membre de la revue Po&sie. Nous perdons, et je perds, moi qui fus son professeur de philo au lycée ! un ami  très rare.
     Il arriva que je lui parlai au téléphone pour la dernière fois sans le savoir ce lundi soir. Dans les jours qui suivirent commença de s’écrire ce poème, qui énigmatiquement mais certainement pense à lui. C’est pourquoi je le pose sur le site de ce qui fut sa revue.

 

Dies irae

 

Dans peu de temps

Nous serons morts depuis des siècles

Comme Lucrèce et Augustin

 

La mort coule comme la Bérézina

Changeant les corps en tombes givrées

- batailles pétrifiées, grands cimetières sur les villes

 

Si nous mourions ensemble

L’injustice serait moins criante

Le monde enfin ferait la fête

 

La langue dit « émettre » une « hypothèse »…

Même André Gorz imagina

Un vivre à deux outre cadavres

 

Robert et le Pieux sont réunis

Par les syntagmes de l’Histoire

 

Protase et apodose    les distiques

Sont les battants du glas

 

 

Michel Deguy

28 novembre 2013

Share/Save